Canal Savoir : Les réussites du Québec

 
Les capsules ci-dessous ont été tournées dans le cadre de l'émission
« Les réussites du Québec » au Canal Savoir et ont été diffusées à l'automne 2012.
 

Nicolas Juillard, président de l'entreprise Texonic à St-Jean sur Richelieu, vous entretient sur le textile qui est aujourd'hui utilisé comme un matériau. Il vous parle des composites, des fibres méconnues comme le basalte, de divers secteurs qui utilisent les textiles comme l'aéronautique ou la construction, des textiles de demain et bien sûr, des divers produits fabriqués par J.B. Martin. M. Juillard appuie ses dires en montrant des échantillons de produits.

  

Edith Rodrigue parle des différentes propriétés qu'il est possible d'appliquer aux textiles. Elle aborde aussi l'importance de respecter les normes de qualité et les exigences très élevées de certains produits, comme le gilet pare-balles. Mme Rodrigue vous entretient également sur les qualités et aptitudes recherchées chez les travailleurs de l'industrie.

 

Jean-Pierre Henry, directeur de production chez Texonic, parle des différentes solutions offertes par l'industrie textile québécoise par le biais des diverses fibres ou applications sur le marché. Il aborde l'importance de faire de la recherche et développement, montre des échantillons de produits et parle de la haute technologie dans le secteur textile.

 

Dr Olivier Vermeersh, vice-président au Groupe CTT, parle de sa passion pour les matériaux textiles du futur. Titulaire de la première Chaire de recherches industrielles textiles techniques innovants au Canada, il aborde le développement des textiles techniques pour le secteur de l’aéronautique. Selon lui, ces derniers peuvent influencer les procédés de fabrication, par exemple, par la diminution des coûts et de la consommation de carburant.

   

Mathieu Rodrigue discute de l’évolution du secteur textile depuis l’an 2000. Il aborde, entre autres, l’abolition des barrières tarifaires, les investissements majeurs et l’apport de la Carte routière technologique de l’industrie canadienne des textiles. Selon lui, quatre sous-secteurs sont porteurs d’avenir, soit la protection, le transport, le médical et l’environnement. Pour y arriver, différents bagages académiques sont nécessaires à l’industrie, par exemple : la microélectronique et l’environnement. 

 

Valério Izquierdo, directeur de laboratoire au Groupe CTT, parle des services et équipements offerts par le Groupe CTT pour caractériser les matières textiles. Aussi, il aborde le thème de l’emploi, soit les possibilités de stages et les compétences recherchées dans divers domaines comme les biotechnologies, les sciences naturelles et l’informatique. Il affirme que le textile touche des secteurs industriels très vastes tels que le génie civil, le sport ou le médical.

 
Aldjia Begriche définit les textiles intelligents et par le fait même, explique l’apport de l’électronique, de la physique et de la chimie dans cette technologie. Elle donne l’exemple des senseurs Tex Life qui permettent de mesurer la fréquence cardiaque par le biais d’un chandail avec électrodes textiles. Elle discute du potentiel d’applications possibles.

 
Yann Sadier, chargé de projets au Groupe CTT, aborde la haute technologie dans les fibres, entre autres, par le développement de nouveaux textiles techniques et fonctionnels. Il donne l’exemple de l’habit de pompier du futur qui améliorera le confort thermique de l’utilisateur. Aussi, il affirme qu’il est possible d’aller plus loin que le simple vêtement en améliorant les propriétés et la durabilité des textiles.

 

Marlène Lemire, responsable des communications au CSMO Textile, parle des actions posées par le CSMO Textile pour faire la promotion du secteur et ses carrières à travers les écoles secondaires du Québec. Elle parle des différentes solutions offertes pour démystifier le textile auprès des jeunes afin d’assurer une relève à l’industrie. Selon elle, il y a différentes portes d’entrée pour travailler dans l’industrie puisque les possibilités de carrières et de formations sont variées.

 
Eddy Szczerbinski démystifie le secteur textile en 2012-2013. Il explique que les entreprises ont dû se réinventer au cours des dernières années et qu’aujourd’hui, elles fabriquent des produits performants.  Il montre des échantillons de produits peu connus comme les bas hydratants, les textiles conducteurs et antibactériens, les vêtements ininflammables et du fil qui dégage une odeur de citronnelle.