Actualités

Retour

Publié le : 27 septembre 2018

|

Main-d'oeuvre

Impacts RH du taux de roulement du personnel

Selon le plus récent diagnostic sectoriel du CSMO Textile, le recrutement de personnel qualifié, le taux de roulement et la rétention du personnel se situent au sommet des préoccupations de l’industrie.

Partager

Près de 2 entreprises sur 3 (61 %) ont en effet identifié ces thèmes lorsqu’on leur a demandé de cibler leurs principaux défis en matière de main-d’œuvre et de gestion des ressources humaines.

Le CSMO Textile a voulu en savoir davantage sur le taux de roulement actuel et sur les moyens mis en œuvre pour augmenter la rétention du personnel dans les entreprises textiles. Un sondage mené en ligne auprès des entreprises du secteur a permis d’analyser la situation.

Évolution de la situation depuis 1 an

Les deux premières questions du sondage visaient à évaluer l’évolution du taux de roulement depuis un an. En 2018, 3 entreprises sur 4 affirment que ce taux ne dépasse pas 10 %; un an plus tôt, 4 entreprises sur 5 faisaient le même constat. En 2018, 5 des répondants tirent la sonnette d’alarme en établissant leur taux de roulement à plus de 25 %. Un an plus tôt, il y en avait une de moins. De plus, le tiers des répondants au sondage considèrent leur taux de roulement actuel comme préoccupant ou très préoccupant.

Peut-on en conclure que le taux de roulement a augmenté? Pour calculer une moyenne et établir des points de comparaison, nous avons considéré le point médian de chacune des catégories (ex. : 2,5 % pour la catégorie « 0 à 5 % ») et établi à 27,5 % le taux de roulement maximal. En 2018, cette moyenne se situe à 7,4 %, contre 6,6 % en 2017. Les données semblent donc indiquer une légère hausse en 2018 par rapport à l’année précédente (graphique 1).

Graphique 1
Comparaison des taux de roulement de 2016-2017 et de 2017-2018


Un taux de roulement de 15 % signifie que près de la moitié des employés d’une entreprise seront remplacés en 3 ans
(source : Ordre des CRHA)


Qu’est-ce qui explique un haut taux de roulement?

Les facteurs expliquant un haut taux de roulement sont nombreux et variés. Les deux principaux relevés par notre sondage sont la rémunération insuffisante et la démotivation au travail.

Comment réduire le taux de roulement? Voici les réponses les plus populaires de notre sondage:

  1. Réviser les salaires et les avantages sociaux
  2. Améliorer l’environnement de travail
  3. Instaurer un programme d’intégration des nouveaux employés
  4. Procéder à des sondages auprès du personnel
  5. Améliorer le processus d’embauche des employés et assurer un suivi après l’embauche
  6. Offrir des formations

Principaux défis RH

Pour la grande majorité des répondants (près de 7 répondants sur 10), le principal défi en matière de main-d’œuvre et de gestion des ressources humaines au cours des trois prochaines années (graphique 2) sera lié au recrutement de personnel qualifié. Il s’agissait également du principal défi relevé dans le diagnostic sectoriel 2016-2019. La formation des employés arrive en second lieu, devant la rétention de personnel et les questions touchant la productivité. 

Besoins RH couramment mentionnés

  • Recrutement de personnel qualifié
  • Formation de base et bilinguisme
  • Meilleure compréhension de la nouvelle génération
  • Plan de formation pour les employés et les superviseurs
  • Équilibre entre la productivité et la conciliation travail, loisirs et famille
  • Gestion prévisionnelle de la main-d’œuvre
  • Attraction, formation et rétention de la main-d’œuvre immigrante, en particulier en région
  • Promotion pour améliorer l’image des immigrants sur le marché du travail
  • Promotion des métiers de l’industrie

Avis

L’information contenue dans le présent document a un but purement informatif. Elle s’appuie sur des sources jugées dignes de foi, mais le CSMO Textile ne peut garantir en l’exactitude ou l’exhaustivité.

Méthodologie

Le sondage a été mené en ligne auprès du Réseau RH textile du 17 juillet au 9 août 2018. Un seul répondant par entreprise a été sollicité. Au total, 52 entreprises ont participé, parmi lesquelles on compte :

  • 16 entreprises de 1 à 10 employés
  • 19 entreprises de 11 à 50 employés
  • 10 entreprises de 51 à 99 employés
  • 7 entreprises de 100 employés et plus

Ces données montrent une surreprésentation des entreprises de 10 à 100 employés par rapport à l’ensemble du secteur : elles représentent 39,7 % des entreprises du secteur textile mais comptent pour 58 % des répondants. À l’opposé les petites entreprises sont sous-représentées (28 % contre 52,8 % dans le diagnostic 2016-2019). Les entreprises de 100 employés et plus sont quant à elles assez bien représentées (7,3 % dans le diagnostic contre 13,5 % dans le sondage).

© CSMO Textile, 2018

Articles similaires