EN ES

Actualités

Retour

Publié le : 06 juin 2023

|

Autres

Analyse des besoins de développement des compétences pour les opérateurs de production textile

De 2004 à 2007, le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie textile du Québec (CSMO Textile) a conçu des normes professionnelles pour trois métiers d’opérateur (métier à tisser, métier à filer et préparation de fibres et de filés). Devant le succès mitigé de l’implantation des programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT), le CSMO Textile a amorcé une étude qui cherche à démontrer la pertinence et la faisabilité de proposer une nouvelle stratégie d’apprentissage en milieu de travail s’appuyant sur une refonte complète des trois PAMT existants.

Partager

SOMMAIRE DE L’ÉTUDE

Cette nouvelle stratégie d’apprentissage vise à élargir le bassin de travailleurs admissibles à un PAMT pour le développement et la reconnaissance des compétences nécessaires pour exercer le métier d’opérateur d’équipement de production textile. Ce nouveau métier se veut le résultat d’une agrégation de plusieurs autres métiers partageant une base commune de compétences.

OBJECTIF: vérifier auprès des employeurs et des travailleurs dans les entreprises de fabrication et de transformation de produits textiles, leur intérêt face au développement d’une norme professionnelle unique ainsi qu’au maintien de la stratégie d’apprentissage en milieu de travail sous la forme d’un PAMT.

 

  • 44 entreprises ont répondu au sondage en ligne au mois de mars 2023;
  • 60 travailleurs ont répondu au sondage en ligne au mois de mars 2023;
  • 40 % des entreprises répondantes représentent les usines de textiles – SCIAN 313;
  • 22 % des entreprises répondantes représentent les usines de produits textiles – SCIAN 314;
  • 7 % des entreprises répondantes représentent les usines de tricotage – SCIAN 3151;
  • 31 % des entreprises répondantes représentent les usines de fabrication de vêtements coupés-cousus – SCIAN 3152.

 

L’enquête a permis de démontrer que le remaniement du métier permettrait de donner accès à près de 2 000 opérateurs d’équipement de production désignés par la classification nationale des emplois sous les deux CNP suivants :

Opérateurs de machines et travailleurs de traitement des fibres et des fils textiles, du cuir et des peaux (filage, cardage, enduction, lamination, teinture, retordage, ouvraison-mélange, etc.) – CNP 94130;
Tisseurs, tricoteurs et autres opérateurs de machines textiles (broderie, non-tissé, touffetage, presse, bonneterie, etc.) – CNP 94131.

Ces emplois d’opérateur d’équipement de production textile sont considérés comme des postes-clés pour les entreprises, car ils ont un impact significatif sur la qualité des produits de textile et sur la productivité de l’entreprise.

 

—>   Rapport final de l’analyse des besoins   <—

 

 

 

QUELQUES FAITS SAILLANTS

Principaux enjeux de main-d’œuvre

  • Difficulté à recruter de nouveaux opérateurs (92 %)
  • Embauche prévue au cours des 3 prochaines années (84 %)
  • Départs à la retraite (67 %)
  • Absence de relève (65 %)
  • Nombre élevé de départs à la retraite limitent la capacité de relève au poste d’opérateur (77 %) et causent une perte d’expertise (65 %)

     

Besoins de développement des compétences

  • La formation des opérateurs devrait favoriser la polyvalence des compétences des opérateurs (98 %)
  • La formation des opérateurs devrait favoriser la polyvalence des compétences des opérateurs (98 %)
  • La compétence des opérateurs est indispensable pour le maintien de la productivité de l’entreprise (93 %)

 

Principaux défis de formation des opérateurs

  • Le transfert du savoir des opérateurs expérimentés vers les nouveaux employés (74 %)
  •  La préparation adéquate de la relève à l’interne (70 %)
  •  La non-valorisation du métier d’opérateur d’équipement de production (60 %)

 

Stratégie d’apprentissage en entreprise

  • Formation des opérateurs au moment de leur arrivée comme apprenti opérateur (100 %)
  • Formation dispensée par un opérateur expérimenté (81 %)
  • Compagnonnage à l’interne de façon structurée et planifiée (70 %)
  • Stratégie en place pour former les opérateurs (63 %)
  • Entrainement à la tâche de façon structurée – procédures ou instructions de travail (63 %)

Appréciation des PAMT existants

  • Une approche de formation à l’interne sur les lieux de travail est suffisante pour répondre aux besoins de développement des compétences des opérateurs (100 %)
  • L’approche par compagnonnage est efficace pour former les opérateurs (100 %)
  • La formation dispensée aux compagnons est efficace pour développer leur capacité d’encadrer les apprentis opérateurs (90 %)
  • Le PAMT est trop rigide pour assurer la continuité de la production et ne permet pas à l’apprenti d’être productif (60 %)
  • Les méthodes et les outils d’évaluation des apprentissages sont adéquats pour valider la maîtrise des compétences définies par une norme professionnelle (60 %)

 

 

Pertinence d’une stratégie de développement des compétences en milieu de travail

L’étude démontre l’ampleur des besoins de développement des compétences des opérateurs d’équipement de production textile.

 

Le point de vue des employeurs

  • Le compagnonnage par des opérateurs expérimentés est l’approche la plus efficace pour former les apprentis opérateurs sur les lieux de travail (89 %)
  • Il est urgent d’agir pour assurer le développement des compétences des opérateurs d’équipement de production textile (88 %)
  • Les entreprises ont des opérateurs expérimentés pour encadrer les apprentis (78 %)

 

Le point de vue des opérateurs

  •  La formation sur les lieux de travail est efficace pour apprendre le métier d’opérateurs (97 %)
  • Mon employeur se soucie de maintenir à jour mes connaissances par un programme de formation (65 %)
  • J’aimerais recevoir plus de formation pour m’améliorer comme opérateur d’équipement de production (63 %)
  • Dans mon usine, certains opérateurs reçoivent une formation pour devenir formateur (63 %)

 

Les conditions gagnantes

  • Proposer un tronc commun de compétences de base pour le métier d’opérateur sur différents équipements de production textile (65 %)
  • Élaborer une approche de formation qui permet de maintenir la productivité des apprentis en formation (65 %)
  • Appuyer la formation sur un profil de compétences des opérateurs qui définit clairement les compétences à acquérir en milieu de travail (62 %)
  • Favoriser l’acquisition de compétences visant à accroître la polyvalence des opérateurs et faciliter la mobilité interne ou offrir des cheminements de progression (62 %)

Les obstacles

  • Une formation qui n’est pas adaptée à la situation et aux contraintes de production (83 %)

 

 

Deux grands constats se dégagent

1. La formule PAMT peut être envisagée si elle est mise à jour et transformée pour devenir personnalisable et adaptable en fonction des réalités propres aux entreprises et offre suffisamment de flexibilité pour s’ajuster en fonction des contraintes de production.

 

2. Les entreprises de fabrication et de transformation de produits textiles doivent se doter d’une stratégie de développement des compétences au-delà du cadre traditionnel d’une stratégie d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) pour inclure le transfert de l’expertise des opérateurs expérimentés susceptibles de prendre leur retraite et la constitution d’un bassin de main-d’œuvre permettant d’assurer la relève pour le métier d’opérateur d’équipement de production textile.

 

 

Recommandations

  • Présenter à Emploi-Québec une proposition de modèle renouvelé pour l’élaboration d’une norme professionnelle du métier d’opérateur d’équipement de production textile mieux adaptée aux réalités et aux besoins des entreprises de fabrication et de transformation de produits textiles.
  • Restructurer la stratégie de développement et de reconnaissance des compétences pour la rendre plus flexible et adaptable aux contraintes opérationnelles des entreprises de fabrications et de transformation de produits textiles.
  • Miser sur une stratégie de développement des compétences complémentaires au PAMT.

Pour en savoir davantage sur les recommandations :   RAPPORT FINAL DE L’ANALYSE DES BESOINS

 

Information

Tricia Simoneau, coordonnatrice de la formation
819 477-7910, poste 203 | tsimoneau@csmotextile.qc.ca

 

 

Articles similaires